Passage des palombes - vallée de St Jean Pied de Port
# PAG
AUSO

"Ce rêve bleu"

Eh oui, c’est encore moi ! Décidément, j’ai pas mal de choses à vous faire partager ce mois-ci ! Aujourd’hui, je vais vous parler d’un mal violent, qui frappe notre région chaque automne …. la fièvre bleue

Imanol Votre guide Art de vivre
# IHIZ
TEKA
Vol de palombes - Vallée de St Etienne de Baïgorry

Un mal volatile ...

Chaque année, par chez mois, quand l’automne revient, le ciel laisse s’abattre sur nos vallées un étrange mal appelé “la fièvre bleue” …. à savoir … le passage des palombes ! Donc rangez vos thermomètre ! Nos amis à plumes, “pagauso” en basque, déferlent en escadrons à partir de la mi-septembre, pour tenter d’atteindre des cieux plus cléments avant l’arrivée de negua (“l’hiver” en basque). C’est un des rendez-vous tant attendu par les ornithologues et autres passionnés d’oiseaux du secteur, qui observent et comptent les oiseaux à chaque passage. Vous risquez même d’en croiser pas mal sur le col d’Orgambideska si vous allez faire un tour à Iraty ces jours-ci. Mais, notre ami le pigeon ramier, est aussi très attendu par … nos chasseurs. Et ils sont nombreux eux aussi ! Vous pourrez même en apercevoir certains chasser au filet si vous allez vous balader du côté de Béhorléguy.

# UDAZ
KENA
Chasse sur la vallée de St Jean Pied de Port et St Etienne de Baïgorry

... mais qui ravit les papilles !

Je ne vous cacherais pas que en effet, c’est un spectacle très appréciable de voir voler ces milliers de palombes. Mais c’est aussi un vrai plaisir …. pour les papilles ! (pour leur plus grand malheur). C’est donc aussi la période aux nos chefs cuisiniers font chauffer les fourneaux pour nous proposer la palombe, déclinée de manières diverses et variées. Chez nous, il y a deux manière très répandues de manger la palombe. D’abord le salmi (ma préférée), quand la palombe a bien mijoté dans sa sauce au vin rouge …. hum un vrai délice ! Et ensuite, nous avons la palombe au capuçin. D’abord passée au four ou au feu de bois, la palombe est ensuite cuite dans une sorte d'entonnoir en métal dans lequel on fait fondre également du lard …. miam ! C’est d’ailleurs l’occasion d’une fête au village de St Palais. Faut dire que là-bas, le capuçin, ils maîtrisent …

Pour les curieux de la capucinade : http://www.saintpalais-tourisme.com/Actualites/La-Capucinade-de-Saint-Palais

Pour les gourmand qui veulent tester un salmi : https://www.marmiton.org/recettes/recette_salmis-de-palombes_37923.aspx

Vous la sentez notre douceur de vivre ?!