eglise de st etienne de baigorry - pays basque
# ELI
ZAK

Le top 3 de Peio

Bonjour les amis, egun on adiskideak ! Oui je sais le temps n’est pas avec en ce moment. Mais il reste quand même de belles visites à faire dans notre beau pays. Je pense notamment à nos églises, qui sont parfois de vrais petits bijoux d’architecture ! Laissez-moi vous proposer mon top 3 des églises de Basse Navarre … 

Peio Votre guide Patrimoine et découvertes
# ELI
ZAK
vue eglise et pont de saint etienne de baigorry - pays basque - ©pierre carton

Un peu d'histoire

C’est toujours mieux de comprendre ce que l’on visite ! Oui, parce qu’à priori, rien ne distingue comme ça les églises du Pays Basque d’une autre région. C’est parce que tout se passe à l’intérieur. Dans presque toutes les églises du Pays Basque, vous trouverez des galeries ce qui n’est pas chose courante. Vous en verrez parfois une seule, et on peut aller jusqu’à 3 (exception faite de l’église de Saint Jean de Luz, qui en a 4 !). Je viens d’apprendre en plus tout récemment que le nombre de galeries dépendaient de l’importance de la congrégation. Plus vous avez de galeries et plus il y avait de monde à la messe !

Et alors me direz-vous, d’où nous est venu ce besoin de faire des galeries ? Pour cela, je dois rapidement vous expliquer l'un des rôles de la femme dans la société basque. La maîtresse de maison, “etxeko anderea” en basque, avait la charge de veiller sur la famille, vivants et défunts. Comme dans beaucoup de régions, les défunts ont longtemps été enterrés dans les églises et une plaque gravée au nom de la famille, en signalait l’emplacement. Lors de la messe, la maîtresse de maison devait donc se tenir sur cet emplacement. Du coup les hommes, eux, n’avaient plus que le fond de l’église (et debout). Arrive le XVI° siècle avec l’implantation du maïs ramené d’Amérique et nous voilà avec un boom démographique. Du coup, comment faire pour caser tous ces fidèles de plus en plus nombreux dans l’église ? En construisant des galeries en bois !

# ELI
ZAK
eglise et pont st jean pied de port - pays basque - ©pierre carton

Mon top 3

Maintenant, je vais vous donner mon top 3 (très subjectif donc !) des églises que je vous invite à ne pas manquer en Basse Navarre.

En troisième position, l’église Saint Jean Baptiste d’Irissarry. Vous l’aurez compris elle est dédiée à St Jean Baptiste. Elle date des XV° et XVII° siècles. Son retable est vraiment très beau, avec toutes ces couleurs éclatantes, notamment le fond bleu qui fait ressortir les dorures. Vous ne pourrez pas la manquer avec sa grande tour carrée !

Église Saint-Jean-Baptiste d'Irissarry

En deuxième position, l’église Notre-Dame-du-Bout-du-Pont de Saint Jean Pied de Port. Située dans la vieille ville, elle date du XII° siècle, et aurait été initiée par le roi de Navarre, Sanche Le Fort. C’est le deuxième plus grand édifice gothique de Pays Basque français après la cathédrale de Bayonne ! C’est vraiment cette impression de grandeur qui me frappe à chaque fois que j’y entre. Vous apprécierez également sa façade, toute de gré rose.

Église de Saint Jean Pied de Port

Et en première position l’église Saint Etienne à Saint Etienne de Baïgorry ! Ses fondations datent du XI° siècle et c'est une église de style roman. Elle servait à l’époque de chapelle aux vicomtes du château d’Etxauz, situé juste un peu plus haut. Ce que j’apprécie beaucoup c’est déjà le cadre dans lequel elle se situe : au bord de la Nive des Aldudes. Juste en face se trouve un petit fronton, où se déroulent souvent des parties de pelote durant l’été et à travers la verdure, on voit le château qui pointe le bout de son nez. Et l’intérieur est tout aussi impressionnant : un superbe retable baroque classé depuis 1975, pas moins de trois niveaux de galeries en bois et un célèbre locataire : l’orgue Rémy Malher ! Pour info, avec Noël qui approche, vous pourrez également admirer une très belle crèche réalisée chaque année à l’intérieur de l’église, à partir de début décembre.

Retable église de Saint Etienne de Baïgorry