Vue par défaut de l'objet. Cliquez pour créer un template personnalisé, ID du Nœud : 4784, ID de l'objet : 5285

Un peu d'histoire

Un peu d'histoire

vue eglise et pont de saint etienne de baigorry - pays basque - ©pierre carton

C’est toujours mieux de comprendre ce que l’on visite ! Oui, parce qu’à priori, rien ne distingue comme ça les églises du Pays Basque d’une autre région. C’est parce que tout se passe à l’intérieur. Dans presque toutes les églises du Pays Basque, vous trouverez des galeries ce qui n’est pas chose courante. Vous en verrez parfois une seule, et on peut aller jusqu’à 3 (exception faite de l’église de Saint Jean de Luz, qui en a 4 !). Je viens d’apprendre en plus tout récemment que le nombre de galeries dépendaient de l’importance de la congrégation. Plus vous avez de galeries et plus il y avait de monde à la messe !

Et alors me direz-vous, d’où nous est venu ce besoin de faire des galeries ? Pour cela, je dois rapidement vous expliquer l'un des rôles de la femme dans la société basque. La maîtresse de maison, “etxeko anderea” en basque, avait la charge de veiller sur la famille, vivants et défunts. Comme dans beaucoup de régions, les défunts ont longtemps été enterrés dans les églises et une plaque gravée au nom de la famille, en signalait l’emplacement. Lors de la messe, la maîtresse de maison devait donc se tenir sur cet emplacement. Du coup les hommes, eux, n’avaient plus que le fond de l’église (et debout). Arrive le XVI° siècle avec l’implantation du maïs ramené d’Amérique et nous voilà avec un boom démographique. Du coup, comment faire pour caser tous ces fidèles de plus en plus nombreux dans l’église ? En construisant des galeries en bois !

ELI ZAK

Non

Préparez votre séjour

Chargement en cours...