eglise et pont vieux de saint jean pied de port - pays basque - © pierre carton

Saint Jean Pied de Port

Saint Jean Pied de Port

S’il y a bien un village que vous ne devez pas manquer, quand vous visiter notre région c’est bien Saint Jean Pied de Port, en Basse Navarre !

logo pbvf

saint jean pied de port - citadelle et vue du pic de behorleguy - © pierre carton

Où sommes-nous ?

Je vous propose de commencer par un petit point géographie. Ni trop à l’ouest vers l’océan, ni trop à l’Est vers Mauléon-Licharre, Saint Jean Pied de Port se trouve au sud de la Basse Navarre, seconde des trois provinces du Pays Basque français, qu’on appelle aussi Iparralde. Nous sommes donc littéralement au cœur du Pays Basque, entre la province du Labourd (vers l’océan) et la province de la Soule (Mauléon-Licharre).

pont romain - saint jean pied de port - © pierre carton

Un nom qui intrigue

Saint Jean Pied de Port … Mais quel est le sens caché derrière ce nom original de village ? En fait, vous ne trouverez aucun sens caché mais simplement de la logique. “Saint Jean” ramène à Saint Jean Baptiste, saint patron du village. Ça c’est la partie facile, que vous trouvez tous du premier coup. La seconde est plus difficile : “pied de port”, renvoie à la situation géographique du village. Le village se trouve au pied des cols qui mènent vers l’Espagne, et dans les Pyrénées le col est aussi désigné par le mot “port”. Prêtez l’oreille quand vous vous baladez dans les rues du village, et vous entendrez souvent dire “Garazi”. Un autre village ? Que nenni ! En basque, Saint Jean Pied de Port se dit “Donibane Garazi”.

pelerins en marche pour compostelle par saint jean pied de port - pays basque

Vers Saint Jacques en passant par Saint Jean

Notre petit village (environ 1500 habitants), a été fondé au XII° siècle. Ce coin, aujourd’hui de France, faisait à l’époque partie de l’illustre royaume de Navarre. C’est avec le roi Sanche le Fort que le village entamera son formidable développement. De tous temps, Saint Jean Pied de Port a attiré des centaines de pèlerins en route vers Saint Jacques de Compostelle, les deux étant séparés par quelques 800 km ! La vocation jacquaire du village ne s’est jamais démentie et depuis le Moyen-Âge, les pavés de la vieille ville en ont vu passé des pèlerins. Aujourd’hui, nous comptabilisons chaque année plus de 55 000 marcheurs, en route vers Compostelle.

citadelle de saint jean pied de port - pays basque - © pierre carton

Un patrimoine parmi les plus beaux de France

Donibane Garazi est aussi connu pour son patrimoine architectural. Dès que vous passez les remparts qui la ceinture, la vieille ville vous fait faire un bond dans le temps. La rue de la citadelle et la rue d’Espagne, toutes les deux pavées, offrent aux regards des curieux de splendides exemples de maisons ou “etxe” en basque, dont la plus vieille, rue de la citadelle, date de 1510. Au-dessus de presque toutes les maisons, vous pourrez observer de très beaux linteaux sculptés, surmontant les portes d’entrée des maisons, certains taillés dans le grès rose (pierre locale). Ces deux rues sont dominées par l’église Notre-Dame-du-Bout-du-Pont, qui est le deuxième édifice gothique du Pays Basque français après la cathédrale de Bayonne. Un autre géant de pierres veille sur le village depuis le XVII° siècle, c’est sa citadelle. Posée sur la colline de Mendiguren, à 70 m d’altitude, Vauban l’a remaniée en 1685. Après avoir abritée pendant des siècles des garnisons militaires, qui surveillaient toute incursion des voisins espagnols, elle accueille aujourd’hui les esprits de la jeune génération, puisque c’est le collège public du village.
Et quelle plus belle récompense pour le village, que de se voir attribuer en 2016, le label Plus Beaux Villages de France !

https://www.les-plus-beaux-villages-de-france.org/fr/nos-villages/saint-jean-pied-de-port/

pont de l'église fetes de saint jean pied de port - pays basque

Les temps forts du village

  •     Le marché chaque lundi de l’année et tous les jeudis matin de juin à septembre (mardi si lundi férié)
  •     La partie de pelote à main nue du Trinquet Garat tous les lundis de l’année (mardi si lundi férié)
  •     Les fêtes patronales la semaine du 15 août
  •     Le festival de théâtre “Citadelle en Scène”, chaque année à la fin août
  •     Le Biltzar de la photo chaque année en septembre