vue du village de saint palais - pays basque - ©office de tourisme pays basque

Saint Palais

Saint Palais

A seulement une trentaine de minutes de Saint-Jean-Pied-de-Port, au confluent de la Bidouze et de la Joyeuse, Saint-Palais, ou Donapaleu en basque, est aujourd’hui une étape incontournable sur le chemin de Compostelle.

vue de la bidouze et de saint palais - pays basque

Une ancienne capitale

Saint-Palais, comme Saint-Jean-Pied-de-Port, n’est pas né de la dernière pluie ! En effet le village aurait vu le jour au XII° siècle, à l’époque du Royaume de Navarre. Pendant longtemps, la ville fut capitale administrative et bénéficiait de privilège important comme celui de frapper monnaie. Eh oui ! à partir du XIV° siècle vous trouviez à Saint- Palais un atelier monétaire. On peut encore voir sa façade dans la rue … de la monnaie ! Une fois lancé, Saint-Palais ne s’arrête pas là, puisque les états de Navarre, ainsi que les audiences des magistrats de la chancellerie de Navarre se tiendront à l’église Saint-Paul.  
Si vous voulez retrouver une trace de son lustre d’antan, je vous invite à flâner dans la rue du Palais-de-Justice, qui est en fait l’ancienne rue Royale. Vous y croiserez de magnifiques maisons comme la maison noble Derdoy-Oyhenart plus connue sous le nom de maison “des têtes”. On peut encore observer sur la façade les sculptures des derniers rois de Navarre.

stèle de gibraltar - saint palais - pays basque

Un carrefour de pèlerins

Quand je vous dis que Saint-Palais est un carrefour sur le chemin de Compostelle, je veux dire que c’est littéralement un carrefour. En effet, pas moins de trois voies jacquaires s’y rencontrent : la voie du Puy, la voie de Vézelay et la voie de Tours. Comment est symbolisée cette rencontre ? Par une stèle, la stèle de Gibraltar, qui se trouve à 4 km du bourg. Mon petit conseil : partez sur la randonnée qui part de l’Espace Chemins Bideak (ancien couvent des franciscains de Saint-Palais, qui abrite aujourd’hui un magnifique parc, regroupant près de 200 essences de plantes, ainsi qu’une immense fresque peinte sur l’histoire de la Basse-Navarre et diverses autres salles). Cet aller-retour vous permettra d’atteindre la fameuse stèle, mais aussi de poursuivre jusqu’à la découverte de la chapelle de Soyarze. Ancien ermitage, dédié à la vierge Marie, il offre un superbe panorama sur toute la vallée ! La table d’orientation vous permet de repérer le nom des sommets et des bancs sont là pour vous permettre un repos bien mérité !

place du foirail de saint palais - pays basque - ©carolepro

Un lieu de traditions

Mais ce ne serait pas lui rendre justice que de limiter Saint-Palais à sa seule vocation jacquaire. C’est aussi un village, comme je les aime, où la tradition est toujours très vivante et où les habitants font vivre la tradition. Ne manquez pas d’aller faire un tour aux parties de pelote, qui se déroulent parfois au trinquet Saint-Jayme. En plus d’y découvrir notre sport favori, vous pourrez admirer sa charpente “Eiffel” classée aux Monuments Historiques. Au gré de vos flâneries, je vous suggère de passer par le fronton Ederrena, “le plus beau” en basque. Sa particularité : un autre fronton lui fait face, ce qui est parfait pour les parties de rebot (discipline de la pelote). C’est là que se déroule le Festival de Force Basque depuis 1951.
Bordée de restaurants et récemment rénovée, la place du Foirail est “the place to be” aux beaux jours. En plein cœur du village, de nombreuses animations s’y déroulent régulièrement pendant l’été : danses, chant, concerts … Non loin, se trouve l’église Sainte-Madeleine, qui abrite un magnifique orgue Cavaillé-Coll, classé aux Monuments Historiques.
Et puis, je ne peux pas vous parler de ce village sans évoquer son atelier de tissage de linge basque. Ona Tiss, c’est son nom, est l’un des derniers ateliers de tissage artisanal de linge basque, en Pays Basque français. Alors n’hésitez pas à y aller faire un tour, il est rue de la Bidouze.

tir a la corde festival de force basque - saint palais - pays basque

Les temps forts du village

  •     Le marché, qui se tient tous les vendredis matin, au marché couvert
  •     Les fêtes patronales, chaque année, la semaine du 20 juillet pour la Sainte Madeleine
  •     Le festival de force basque, chaque année, au fronton, le dimanche suivant le 15 août
  •     En juillet et août, les mercredis à partir de 17h15 : tournoi de Joko Garbi
  •     Le premier vendredi du mois d’août, en soirée : le Poteo
  •     Fin octobre-début Novembre : la Capucinade