Marché de St Jean Pied de Port
# MER
KA
TUA

Marchés

Ah, le marché … On est souvent tous fiers de nos marchés, qui sont un peu le reflet de notre art de vivre et une vraie vitrine pour nos producteurs. Ils mettent autant de passion à produire qu’à nous préparer de beaux étals, pour nous donner envie ! Faites donc un tour avec moi au marché de Saint Jean Pied de Port et de St Etienne de Baïgorry.

Imanol Votre guide Art de vivre
# MER
KA
TUA

Le marché de St Jean Pied de Port

Je dirais que c’est bien plus qu’un marché, c’est carrément une institution ! Il a lieu tous les lundis, de toute l’année. Et kasu, ne pensez que vous allez trouver un producteur alimentaire sur la place de la mairie. C’est une véritable organisation. Pour tous les produits de bouche, je me rends à chaque fois au marché couvert. Les producteurs s’y installent assez tôt le matin et vous les trouverez en général jusqu’à 13h. Avant de remplir mon panier, mon petit truc, c’est de déambuler dans tout le marché pour m’imprégner des odeurs et de l’ambiance. Ce matin, je ne croise que des locaux venus faire leurs courses de la semaine …. et sur qui je tombe … ama et amatxi ! Et bien oui, c’est leur rendez-vous du lundi ! Je crois que je ne les ai jamais vu louper un marché ! Bon au milieu de tous ces étals, je fais mon plein et je descends ensuite vers la Place Charles De Gaulle, où se déroule l’autre partie du marché. De la mairie jusqu’au trinquet, les parkings deviennent propriété des vendeurs de linge, de linge de maison. Je trouve aussi de nombreux artisans.

Le marché de St Etienne de Baïgorry

Ce marché-là, ne vous trompez pas, parce que vous n’aurez pas de deuxième chance dans la semaine. Il a lieu le premier samedi du mois et c’est un marché qu’avec des producteurs locaux. Toute la matinée jusqu’à 13h, le fronton de Saint Etienne de Baïgorry résonne de bruits des conversations des producteurs avec leurs clients. Je retrouve beaucoup de baigorriars (venus vendre ou acheter). Ça coure entre les étals et j’en vois même certains, une pelote toujours à la poche, entamer une petite partie de pelote. Et oui, il faut bien patienter le temps et ama et aita terminent de tchatcher et de faire les courses !

Bon, en tous cas moi, je me dépêche, j’ai amatxi qui m’attend. Je lui ai promis de lui faire ses courses.

Vous la sentez cette douceur de vivre ?!

Imanol